Le meilleur et le pire de 2019 selon Caro

Le meilleur de 2019

Top 10 de l’année 2019

10. Pet Sematary de Kevin Kolsch et Denis Widmyer (Lire critique ici)

Simetierre a été une déception, on ne va pas se mentir. Cela étant dit, les éléments qui subsistent de l’oeuvre magistrale de King sont fichtrement efficaces, et nous permettent de passer un bon moment. Carton rouge toutefois pour la fin, qui défie toute logique et se vautre dans le ridicule.

9. Countdown de Justin Dec

Countdown n’est pas un bon film. Mais au milieu d’effets spéciaux complètement kitschs et de choix scénaristiques discutables, surnagent des personnages sympathiques, des moments parfois drôles, et des scènes de tension pas si dégueu que ça.

8. Wounds de Babak Anvari

Intrigant et troublant, bien qu’un peu trop nébuleux sur la fin, Wounds mérite incontestablement qu’on lui laisse une chance.

7. Doctor Sleep de Mike Flanagan (Lire critique ici)

Quoiqu’un peu long par moment, Doctor Sleep développe une histoire qui ne manque pas d’intérêt. Les personnages sont attachants et le film se laisse suivre sans déplaisir. Pas le meilleur film de Flanagan, mais pas le pire non plus, loin s’en faut. Ewan McGregor, dans le rôle de Danny, est très attachant.

6. Velvet Buzzsaw de Dan Gilroy (Lire critique ici)

Un film très beau visuellement, qui n’a pas besoin d’assommer le spectateur avec une tonne d’explications pour faire passer son message. Jake Gyllenhaal y est excellent.

5. The Prodigy de Nicholas McCarthy (Lire critique ici)

Pas le film de l’année, certes, mais une histoire divertissante qui tient la route et essaie louablement d’éviter les sempiternels clichés inhérents aux films d’enfants possédés.

4. Crawl d’Alexandre Aja (Lire critique ici)

Une fille + un sous-sol inondé + des alligators = une heure trente de pure adrénaline.

3. Annabelle Comes Home de Gary Dauberman (Lire critique ici)

Le film que je redoutais le plus s’est avéré être l’un de mes favoris de l’année. Dauberman, l’un des pires fléaux de notre époque, serait-il en fait capable de faire quelque chose de correct ? Dingue.

2. Little Monsters d’Abe Forsythe

Je ris rarement de bon cœur dans une salle de cinéma, et là ce fut le cas. Les acteurs sont épatants et l’humour, souvent subtil, fait mouche.

1. Ma de Tate Taylor (Lire critique ici)

Un petit film que personne n’avait vu venir, et au final une bien belle surprise. Rien de follement original à première vue, mais une interprétation solide et un scénario étonnamment surprenant.

La réalisation de l’année

Crawl réalisé par Alexandre Aja

Aja sait s’y prendre pour maintenir le spectateur dans un état d’alerte constant.

Le scénario de l’année

Ma écrit par Scotty Landes

Loin du simple film de femme folle attendu, Ma nous offre un scénario bien plus tortueux et complexe que ce qu’on pouvait espérer. J’avoue avoir été surprise plusieurs fois par les virages pris par le scénariste. Avec en plus des personnages attrayants, j’ai passé un excellent moment.

La performance de l’année

Zac Efron dans Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile

Le film, qui retrace de façon catastrophique l’épopée meurtrière de Ted Bundy, était à deux doigts de se retrouver dans mon flop 5. Toutefois, Zac Efron y livre une performance totalement hallucinante. Quiconque ayant visionné le génial documentaire Netflix Ted Bundy : Autoportrait d’un tueur ne peut nier le travail fourni par Efron pour incarner le serial killer de la manière la plus fidèle possible.

Le film le plus effrayant

Annabelle Comes Home de Gary Dauberman

Ce sympathique petit film contient quelques scènes d’angoisse bien troussées.

La scène de l’année

Même si Simetierre est loin d’être un film parfait, il contient une scène, tout en suggestion, qui m’a fait dresser les cheveux sur la tête. Je parle de la scène impliquant Zelda, la sœur décédée d’Amy Creed, et un monte-plats.

La bonne surprise de l’année

Annabelle Comes Home de Gary Dauberman

 J’en ai déjà un peu parlé plus haut, mais pour une surprise, ça c’est une surprise ! J’allais vraiment voir le film à reculons, échaudée par les médiocres deux premiers volets, et puis la magie a opéré. Je ne me suis pas contentée d’apprécier le film, je l’ai carrément adoré !

L’affiche de l’année

In the Tall Grass

Le Pire de l’année 2019

Flop 5 de l’année 2019

5. Escape Room d’Adam Robitel (Lire critique ici)

Un film n’a pas forcément besoin d’être très recherché intellectuellement pour me plaire, mais il y a quand même des limites. Je vous avertis donc : si vous n’avez plus de 12 points de QI, passez votre chemin, ce film n’est pas pour vous.

4. Us de Jordan Peel (Lire critique ici)

J’aurais dû me méfier. Après Get Out, qui avait été présenté comme le renouveau du film d’horreur mais qui ne cassait en fait pas trois pattes à un canard, il était possible que Us suive le même chemin. Et ce fut le cas. Jordan Peele, pour moi, c’est beaucoup de bruit pour rien, ni plus ni moins qu’une arnaque.

3. Midsommar d’Ari Aster

Creux, prétentieux, faussement provocant alors qu’il n’a en fait rien à dire. C’est le genre de film que l’on ne peut affirmer avoir détesté sans que quelqu’un nous dise : « Naaaan, mais c’est sûrement parce que tu n’as pas compris la complexité du sujet ! » Ça, ça me met en rage. Non non, j’ai très bien compris, je vous rassure, et ça reste mauvais.

2. Happy Death Day 2U de Christopher Landon (Lire critique ici)

Quel film naze. Il n’y a pas d’autre mot pour qualifier ce ratage monumental, lamentable du début à la fin.

1. Black Christmas de Sophia Takal (Lire critique ici)

Jamais je n’aurais cru qu’un long-métrage serait capable de déloger le calamiteux Happy Death Day 2 You bien ancré en tête de mon flop 5, et pourtant. Ce Black Christmas 2019 est une des pires choses qu’il m’ait été donné de voir dernièrement. Rien ne fonctionne, c’en est affligeant. Et c’est d’autant plus rageant que le potentiel pour en faire un slasher démentiel était bien présent.

La déception de l’année

Happy Death Day 2 You de Christopher Landon

En plus d’être un des pires films jamais faits, Happy Death Day 2 You peut se targuer d’être également une amère déception. Après un premier volet très réussi, je n’avais aucun doute que cette suite allait suivre le même chemin, et m’offrir un sympathique divertissement. Cruelle erreur.

This entry was posted in Tops horrifiques and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *